Les sentiments … différents pour tous.

Les sentiments … beaucoup de personnes, voir même une très grand majorité, ne sont pas capable de les comprendre. De mon côté, je me suis passionné pour une petite analyse personnelle, une analyse que je base principalement sur mon expérience, et sur mon « étude » sur les autres personnes.

Pour les sentiments, je ne me suis intéressé qu’aux sentiments tel que l’amour, l’amitié et autres sentiments semblables.

D’ailleurs, pour commencer, il faut prendre en compte le fait que le sentiment d’amour est le plus complexe de tous … mais certainement le plus complet et le plus riche en émotions … Car l’amour peut être défini en plusieurs catégories :

  • l’amour fraternelle
  • l’amour charnelle

Dans une grande majorité des cas, les personnes pense qu’il n’est pas possible d’avoir plusieurs sentiments amoureux en même temps et pour plusieurs personnes. Cela provient de l’éducation qui, depuis longtemps, en occident, inculque qu’il n’est « pas bien » d’avoir des sentiments pour plusieurs personnes en même temps.

Je pense tout le contraire. Je pense qu’il est possible d’avoir des sentiments forts pour plusieurs personnes en même temps. L’exemple le plus concret, et qui pourrait mettre tout le monde d’accord, c’est celui d’un parent envers ses enfants et envers son(sa) partenaire. Un parent aime ses enfants et aime son(sa) partenaire. Mais également une personne pourra aimer sa moitié, mais aimera également ses parents.

Maintenant, il est également possible de faire une différence entre ses sentiments, les sentiments entre deux conjoints, et les sentiments entre parents et enfants ne seront pas de la même intensité. Mais, on peut également allez plus loin en faisant la différence entre les sentiments pour différentes personnes. Pourquoi ne serait-il pas possible d’aimer une personne, au point de se marier avec, et d’en aimer une autre … pas de la même façon, mais comme un frère ou une soeur, comme un confident, un jumeau … Je pense pas qu’il soit possible d’aimer deux personnes de la même façon, mais il est possible d’en aimer plusieurs, de façon différentes.

Je pense que toutes personnes un peu ouverte d’esprit comprendra qu’il est possible pour une seule et même personne, d’en aimer plusieurs autres en même temps, mais également qu’il n’est pas normal de se permettre de juger des personnes sur leurs sentiments si l’on ne comprend pas se qu’ils ressentent.

Les sentiments sont quelques chose que l’on ne peut pas contrôler. L’on peut les masquer, les montrer, mais il est impossible de les contrôler. Dans certain cas, il se peut même qu’ils ne soient pas compréhensibles par la personne qui les vies. De la même façon qu’il n’est pas possible d’expliquer pourquoi un père ou une mère aimera son(ses) enfant(s). Un exemple de sentiment non contrôlable, celui d’un homme ou d’une femme envers une autre personne, l’amour charnelle. Personne n’est capable de dire qu’il sera « amoureux » de tel ou tel personne. Il/elle pourra éprouver une attirance physique, mais ne ressentira pas de sentiment d’amour charnelle. Ce sentiment se déclarera par la suite, après avoir fait « connaissance ». Mais ce n’est pas parce que ce sentiment c’est déclaré pour une personne, qu’il n’est pas possible d’en connaitre un de même ordre pour une autre personne.

  • Pourquoi ne serait-il pas possible pour une personne d’en aimer une autre , puis, au bout d’un certain temps, il en aimerait une autre. C’est le cas des personnes qui se marient, puis divorcent pour refaire leur vie avec une autre personne.
  • Dans ce même ordre d’esprit, pourquoi ne serait-il pas possible pour une personne de faire sa vie avec une personne, de l’aimer, et par la suite, de découvrir qu’il/elle a des sentiments fort pour une autre personne sans pour autant ne plus aimer le/la premier(e) ?

Je pense que ces deux cas de figures sont possibles. Mais en occident, particulièrement en Europe, les personnes du second cas seront très mal vue, de la même façon qu’il y 100 ans, les personnes du premier cas l’étaient également … mal vue.

Pour conclure, je pense que chacun est libre de ses sentiments et que personne n’est en droit de juger des sentiments des autres. Les sentiments sont incontrôlables, incontournables et non mesurables. Ils ne sont là que pour vous rendre heureux. Alors n’hésitez pas, si vous êtes heureux, si un sentiment vous rend heureux, exploitez le à fond, même au risque de choquer.

5 réflexions au sujet de « Les sentiments … différents pour tous. »

  1. Ping : Être heureux … | Le Blog de FouiFouine

  2. Mais surtout, est ce le même amour que celui entre deux personnes du sexe opposé? est-il plus fort ou différent? Cela ne créé-t-il pas une frustration de savoir qu’on ne pourra jamais donner la vie comme un couple normal?

  3. Notre psychologue connaît le problème :  » Internet laisse libre cours à tous les fantasmes et aussi à leurs projections sur l’autre.  » Sans compter que les deux intéressés savent dès le début qu’ils sont dans la même recherche. On se pose la question pour chaque contact : est-ce le bon ? Un facteur de doute supplémentaire : a-t-il ou elle d’autres contacts en cours ? La règle est la même : ne vous rendez pas la vie impossible, les contacts avec d’autres personnes sur Internet se terminent relativement vite quand les sentiments amoureux sont partagés.

  4. Stephen Covey a pointé que l’amour se fonde sur des actes, autant que par les sentiments qu’il nous inspire. Les gens conduits par leurs sentiments ne prennent pas de responsabilité en amour. Ils n’ont pas conscience que le sentiment d’amour peut se reconquérir. Il se regagne quand nous agissons d’une façon aimante : en affirmant, appréciant, en étant attentif, gentil, affectueux, en faisant de petits sacrifices et en étant généreux, en communiquant, et en cherchant à comprendre notre partenaire. Un autre exemple est de ne pas remarquer les petits défauts de l’autre personne. Il est important de réaliser que ces actions ne dépendent pas du sentiment d’amour mais que l’amour en est la conséquence. Les personnes qui agissent avec amour créent le sentiment d’amour en elles-mêmes. Evidemment c’est ainsi que l’autre personne répondra d’une façon positive.

Laisser un commentaire