Être heureux …

Pour beaucoup, être heureux ne peut se faire que part des biens matériels. Ils pensent que le seul moyen d’être heureux est de posséder tout ce qu’ils veulent. Mais je pense tout le contraire. Pour moi, être heureux commence déjà par être bien dans sa tête ainsi que dans son corps.

Pour être heureux, je pense qu’il est important de réunir trois éléments :

  • Le bonheur sentimental
  • La plénitude psychologique
  • La sérénité corporelle

Si vous parvenez à réunir ces trois éléments, c’est que vous avez toutes les chances d’être heureux.

Par sérénité corporelle, j’entend être bien dans son corps. Cela ne veut pas dire faire les tailles mannequins, mais que vous vous acceptiez comme vous êtes. Cette étape vous permettra également de vous sentir bien psychologiquement.

Un esprit sain dans un corps sain.

Pour répondre à la citation, il faut pour cela ne pas faire attention aux remarques des « autres ». Ces remarques sont souvent preuve de jalousie envers la personne. De la jalousie, ou bien du mépris, mais cela peut également être un dénis. Une personne en dénis de sa propre personne, de son propre état physique et/ou psychologique aura tendance à retourner ses remarques sur d’autres personnes afin de se sentir « bien » le temps d’une phrase. Ces personnes ne sont pas heureuses et ne pourrons l’être que le jours où elles s’accepterons elles mêmes, et ce jour là, elles ne feront plus aucunes remarques déplacées.

Être heureux sentimentalement ne se traduit pas forcément par être en couple, avoir un/des enfant(s). Être heureux sentimentalement, c’est surtout être dans une situation qui vous convient. Beaucoup de personnes seront heureuses sentimentalement en étant célibataire, d’autre en étant en couple avec enfant(s), et d’autre le seront en ayant des sentiments pour plusieurs personnes. Le bonheur sentimentale peut évoluer avec le temps, et une personne qui ce sent bien célibataire à 20 ans, pourra changer et être heureux à 30 ans en ayant une famille. Tout comme une personne peut être heureux à 25 ans en ayant une famille stable et être heureux à 30 ans en ayant une situation compliqué sentimentalement.

Pour être heureux, il faut être conscient qu’il n’y a aucun schéma « parfait », il n’y a aucune recette miracle, juste des associations de « choses » qui permette d’être heureux. Je pense que si vous respectez mes trois hypothèses, vous aurez toutes les cartes entre vos mains pour être heureux.

4 réflexions au sujet de « Être heureux … »

  1. Ton analyse est très intéressante le bonheur est dans la tête ,dans notre esprit je l’ai constaté en voyant que des gens qui étaient très fortunés n’étaient pas heureuse dans leurs vies ,se cherchant toujours quelque chose alors que le bonheur était à leur pied…

  2. Comment être heureux? Le bonheur – n’est-ce pas la seule chose que nous cherchons tous à trouver et à conserver? Personne n’est heureux tout le temps, mais certaines personnes sont nettement plus satisfaites que les autres. Des études sur ce qui rend les gens heureux révèlent que le bonheur n’a pas grand chose à voir avec les biens matériels ou des réalisations personnelles, et cela semble reposer votre regard sur la vie et la qualité de vos rapports avec les gens autour de vous.

  3. « Quand j’étais enfant, j’étais sûr que “plus tard”, j’allais être heureux. Mais avant, il fallait que je travaille pour avoir “un bon diplôme et un bon métier”, comme me le répétaient mes parents. Cela me semblait logique. J’ai donc été un bon élève. Timide, renfermé, pas doué pour me faire des copains. On ne recevait personne à la maison. Mon enfance a été assez triste et ennuyeuse, mais j’attendais avec impatience d’arriver à “plus tard”, quand tout allait commencer. Adolescent, j’ai eu quelques velléités de devenir psychiatre, pour comprendre et aider les humains. Notre médecin de famille m’en a dissuadé. J’ai finalement choisi le métier d’expert-comptable, parce que la poésie des chiffres m’a toujours plu, et que la profession me promettait d’être indépendant et de “conseiller les entreprises”, comme disait la plaquette de présentation. J’aimais cette idée de “conseiller”.

Laisser un commentaire