Lettre ouverte à Mr le Président de la République et ses prédécesseurs

Mr Le Président de la République Française,
Une fois de plus, votre gouvernement n’a pas sut protéger notre peuple de France du terrorisme qui prend de plus en plus d’importance dans notre pays. Notre pays qui était un pays de liberté est devenu en 15 ans, grâce à vous et vos prédécesseurs (Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac) un pays comme le sont les pays du Moyen Orient, des pays ou les actes terroristes sont devenus « trop » fréquents. Notre cher patrie était un pays où il faisait bon vivre c’est devenu aujourd’hui un pays de peur.
  • Plutôt que d’augmenter les aides sociales, il aurait été préférable d’augmenter le budget de la Police et de la Gendarmerie afin qu’ils puissent protéger notre pays.
  • Plutôt que d’augmenter votre salaire et d’organiser des dépenses inutiles comme le regroupement des régions, il aurait été préférable de renforcer le contrôle de l’immigration afin de limiter l’invasion par les « terroristes« .
  • Plutôt que de baisser votre pantalon fasse à l’Europe et à l’Allemagne, il aurait été préférable de taper du point sur la table et de leurs tenir tête afin que l’Europe ferme ses frontières pour contrer encore une fois l’invasion terroriste.
 
Messieurs les Présidents de la République et Ancien du gouvernement, quand est-ce que vous réagirez et que vous ferrez enfin ce qu’il faut pour le peuple et non pour des Ultras Riches qui ne veulent qu’être davantage riche au détriment des classes moyennes et inférieurs ?
En tant que Citoyen Français, né en France de parent Français eux même issus de parents Français qui ont vécus et participer à la résistance pour la liberté de la France lors des grandes guerres, je ne reconnais pas là notre pays, je ne reconnais pas nos valeurs qui sont « Liberté, Egalité et Fraternité« .
  • En laissant le terrorisme pénétrer dans notre pays à plusieurs reprise, vous avez supprimé notre liberté.
  • En Augmentant l’écart entre les Pauvres et les Riches, vous avez supprimé l’égalité.
  • En jouant le jeu de l’Europe sans écouter le peuple Français, vous avez anéantie la Fraternité. Celle entre le peuple et le gouvernement. Vous avez anéantie la confiance que portait le peuple au gouvernement.

Le terrorisme sur le sol Français n’a jamais été aussi présent, et j’en suis a regretter l’époque des « Gang » de rue, ou encore des Mafia Corse et Marseillaise car eux avaient tout de même du respect pour le Peuple, ils ne tuaient pas autant d’innocent que le terrorisme. Je ne suis pas statisticien, mais mon ressenti est que vous êtes certainement le Président de la République qui a « vécu » le plus d’Acte terroriste sur le sol français, et pour moi, vous en êtes pleinement responsable car c’est à cause de vos décisions que nos forces armés (Armées, Gendarmeries, Police, Douane, Renseignements … ) ne sont pas suffisamment armés pour faire fasse et pour protéger notre peuple, notre France.

Mr Le Président de la République, je ne voudrais pas de votre place actuelle, mais si j’étais le Président de La République Française, je ferais tout ce qu’il m’est possible de faire pour aider ceux qui m’ont élus, je ferais tout mon possible pour les protéger, je ferais tout mon possible pour que le Peuple de France soit heureux et qu’il puisse avoir confiance, pour qu’il puisse croire en l’avenir et qu’il puisse élever ses enfants dans la paix et la sérénité.

  • Croyez-vous qu’il est compatible de combattre le terrorisme en vous « associant » avec des pays qui le « cultive » ?
  • Croyez-vous qu’il est compatible de demander au peuple de faire des efforts quand vous même ne faite pas d’effort pour votre peuple ?
  • Croyez-vous que la confiance de votre peuple reviendra en continuant à le trahir comme vous le faite avec l’utilisation multiple du 49-3 et en ne l’écoutant pas au travers des rassemblements ?
  • Croyez-vous qu’il est possible de continuer à accepter l’immigration de « Pauvre » alors que le peuple de France est lui même « Pauvre » ?
  • Croyez-vous que l’Europe que vous « bénissez » n’est pas entrain de vous « couler » ? Tout comme elle coule notre France avec les intérêts immoraux de la dette.

Mr Le Président de la République et vos prédécesseurs, je suis attristé de voir comment 3 hommes et leurs « gouvernements » ont réussi à détruire et anéantir le travail de nos grand-parents qui ont donnés leurs vies pour que nous puissions grandir dans la paix. Je suis attristé de voir qu’au final, vous ne servez pas les intérêts du peuple qui vous faisait confiance, mais que vous servez les intérêts de personnes qui ne veulent que le pouvoir et l’argent. Dans « projet de constitution pour la Corse » de Jean-Jacques Rousseau, celui-ci disait la chose suivant :

Si nous pouvions nous passer d’argent et avoir tous les avantages que l’argent donne, nous jouirions bien mieux de ces avantages qu’avec les richesses.

 

Le scandale embarrassant de la clé éléphant bleu

Tous le monde connaît les stations de lavage automobile Éléphant Bleu ? Vous en avant certainement utilisé une au moins une fois dans votre vie. Vous connaissez très certainement leur fonctionnement. Mais je vais quand même vous le rappeler.

Dans ces stations, vous pouvez laver votre véhicule vous même en utilisant des Jets haut-pression avec des programmes défini tel que pré-lavage, lavage, rinçage, lustrage. Pour utiliser ces stations Éléphant Bleu, vous devez acheter du crédit temps qu’il vous est possible de payer, soit directement avec de la monnaie dans la ‘station’, soit avec des jetons Éléphant Bleu ou encore avec une clé Elephant Bleu.

Dans le cas des pièces et des jetons, pas de souci, toutes les stations les prennent sans exceptions. C’est à dire que si vous achetez un lot de 50 jetons, vous pourrez les utiliser dans TOUTES LES STATIONS de France, en revanche, ce n’est pas le cas de la clé.

Pour commencer, sachez que si vous souhaitez acquérir une clé Elephant Bleu, elle vous en coûtera 15€ de caution qui vous serons rendu le jour où vous restituerez la clé (dans la théorie, car dans la pratique, vous allez soit la perdre, soit la donner, voir ne pas pouvoir la restituer car personne à la station). Bien souvent, vous payerez 20€ la clé rechargée de 5€. Maintenant, passons à l’utilisation de cette clé ‘magique’, car celle-ci est en effet  »magique’ car vous pourrez l’utilisez UNIQUEMENT dans la/les stations appartement à un même propriétaire. Par exemple, vous achetez votre clé à Paris, elle sera inutilisable en Bretagne, en Franche-Comté ou encore en Gironde. Pourquoi ? Les clés sont rattaché électroniquement à la station ‘vendeuse’ et comme il est question d’une franchise, chaque propriétaire de station de lavage n’autorise l’utilisation de la clé que dans ses stations. Il vous sera donc impossible de la recharger ni même l’utiliser ailleurs que dans la station d’origine. En espérant qu’elle ne ferme pas un jour.

Donc, pour conclure, si j’ai un conseil à vous donner, n’achetez pas de clé, mais prenez plutôt un gros lots de jetons qui vous sera facturé au même prix mais qui vous pemettra de laver vos véhicules dans n’importe quelle station Elephant Bleu.

Frontalier, nous allons perdre notre droit d’option … mais quel changement ?

Voilà, c’est le grand débat de ces derniers temps. Mais pour vous simplifier la tâche si vous ne savez pas de quoi il s’agit, ou tout simplement si vous ne savez pas comment faire, voici la théorie sur le droit d’option.

Jusqu’au 31 mai 2014, toutes personnes devenant frontaliers à le droit de choisir entre, l’assurance maladie Française sous le régime de la CMU, une assurance privée de son choix, l’assurance maladie du pays où il travail, dans le cas de la Suisse, c’est LAMal.

Ces derniers temps, cela a beaucoup fait parler pour une raison simple, c’est que le droit d’option permettait donc aux frontaliers de choisir par eux-même la couverture maladie qu’ils voulaient, mais aujourd’hui, notre cher gouvernement retire le droit d’option à TOUS LES FRONTALIERS, ceux-ci devront donc choisir entre la CMU ou Lamal.

J’arrête tout de suite, ce n’est pas la CMU que tout le monde connait, la CMU-C, celle qui permet d’avoir des soins gratuitement, sans cotiser, sans rien, comme cela peut-être le cas pour les « sans papiers« , « Riches magouilleurs« , non, c’est la CMU dite « de base«  qui est gratuite si revenu inférieur à 9534€, mais pour mieux comprendre, voici un petit comparatif des différentes « options ».

On va prendre une référence, c’est le salaire, ce sera donc pour un frontalier célibataire de 26 ans gagnant 4000fr brut par mois, ce qui donne 3680fr net hors impôt à la source.

  • Cotisation CMU : jusqu’au 31 décembre 2015 6% du revenu net, montant calculé à l’année, payé au trimestre, mais mensualisation possible si demandé. Donc, pour 1 mois, notre exemple payera 3680*0.84(taux de change des impôts pour 2014)*0.06 soit une cotisation mensuelle de 185€. A partir du 1 janvier 2016, le taux passe à 8%, ce qui fait donc une cotisation mensuelle de 247€, à laquelle il faudra ajouter la complémentaire santé, environ 100€, afin de conserver un niveau de remboursement correct.
  • Cotisation LAMal : Dépend du canton
  • Cotisation Privé : Environ 140€, suivant la société d’assurance.

Vous pouvez donc remarquer qu’au niveau de la cotisation, les frontaliers vont très largement y perdre. Ce n’est que de l’argent qui ne sera pas dépenser dans les commerces en France.

Au niveau des remboursements, nous allons prendre comme exemple, la première visite chez le médecin de l’année, visite normal à 23€

  • CMU : Remboursement de la part sécurité sociale, soit 15.1€
  • LAMal : Pas de remboursement, car pour entamer les remboursements, il faut atteindre un fordait de 300fr de soins, ensuite, le remboursement sera de 90% du motant des frais avec un maximum de 700fr par soins, donc, dans l’hypothèse ou vous avez déjà atteint vos 300fr de franchise, LAMal vous remboursera 20.7€
  • Assurance privé : C’est dépendant de votre contrat d’assurance, mais dans la majeur partie des cas, les assurances privés prennent entre 150 et 200% du Taux de Remboursement sécurité social, voir même 100% du Ticket Modérateurs, ce qui fait que votre consultation chez le médecin est remboursé entre 22€, donc, remboursement complet moins les 1€ de participation obligatoire. Les plus petites assurances, vous rembourseront, au pire, comme la CMU, soit 15.1€, mais peut de frontalier prennent cette assurance.

Pour les frontaliers cela va être un gros changement, car il faut savoir que lors de la déclaration des impôts sur le revenus, la cotisation Assurance Privée peut-être déduite, ce qui est normale dans le sens ou pour un employé société française, sa cotisation sécurité sociale est prélevé directement sur son salaire, et ne rentre donc pas dans le calcul des impôts sur le revenu, en revanche, la cotisation CMU n’est pas déductible des impôts, c’est donc de l’argent qui est « sortie » des poches du frontaliers, mais sur laquelle il sera imposé.

La fin du droit d’option, ce n’est pas simplement une perte du pouvoir d’achat pour les frontaliers, mais c’est un ensemble que je vais énumérer içi

  • Réduction de la qualité des remboursements des soins, et donc, réduction de la qualité de soin
  • Pour retrouver un niveau de remboursements des soins correcte, il faudra prendre une assurance complémentaire, et donc payer une cotisation EN PLUS de la cotisation CMU, alors qu’avec le droit d’options, les assurances privés à 140€ incluait la part Complémentaire.
  • Augmentation du trou de la sécurité sociale car les Frontaliers seront remboursé par les fonds publique, alors qu’actuellement, ce sont des assurances privés, et donc des fonds privés qui servent aux remboursement, le trou de la sécurité sociale est d’ailleurs rebouchés avec une partie des cotisations des Frontaliers au droit d’options, car l’état taxe ces assurances pour boucher le trou de sécurité sociale.
  • Environs 600 personnes vont perdre leurs travail et donc pointer à Pôle Emploi, car quand le droit d’option disparaîtra, les assureurs « frontaliers » n’auront plus de contrat, et donc, plus de revenu, les cabinets d’assurances concerné fermerons leurs portes, et les employés seront licenciés
  • Les travailleurs frontaliers auront leurs pouvoir d’achat diminué, en effet, augmentation des cotisations maladie, diminution des remboursements, entraînant donc l’augmentation des frais engagés, et donc, l’argent que ces frontaliers devront sortir pour payer la CMU ne sera pas utilisé pour la « consommation« , il y aura donc une baise des rentrés d’argents pour l’état
    • moins de consommation, donc moins de TVA
    • Pas de cotisation d’assurance privé, donc pas de TVA sur ces cotisations
    • Fermeture des sociétés d’assurance en question, perte des cotisations patronale et salariale de ces sociétés

Voila, je pensais faire simple en explication, mais cela à finalement terminé en coup de gueule contre l’état qui n’a pas réfléchi, comme d’habitude, à ce qu’ils faisaient et surtout aux conséquences. Il serait bon de faire un chiffrage des pertes que l’état va essuyer avec cette nouvelle aberration légale, mais je suis certains que la solution la plus adapté aurait été d’autoriser TOUS LES TRAVAILLEURS Français à avoir le droit d’option, plutôt que de supprimer ce droit d’option.

Quand les Ambulanciers ce prennent pour le SAMU

Je vais passer un petit coup de gueule, car il y en a marre de voir des ambulances comme celles de Jussieu (par exemple et parce que ce sont les plus répondues) user à tout va du « 2 tons » alors qu’il arrive « trop » souvent que ceux-ci ne soient pas sous délégation SAMU.

Petit rappel : Article 311-1 du code de la route

  • Véhicules d’intérêt général prioritaire : véhicule des services de police, de gendarmerie, des douanes, de lutte contre l’incendie, d’intervention des unités mobiles hospitalières. Ils sont reconnaissables au signale « 2 tons » qui accompagne le gyrophare bleu. Ces véhicules sont dit « prioritaire », lorsque vous en rencontré vous devez le laisser passer, vous y êtes contraint par la loi.

  • Véhicules d’intérêt général bénéficiant d’une facilité de passage : les ambulances de transport sanitaire, elles sont identifiables au signale « 3 tons ». Ces véhicules ne sont pas prioritaires, lorsque l’on les rencontres, on doit leur faciliter le passage, mais pas les laisser passer, ils doivent respecter de manière absolu le code de la route, il leur est donc interdit de « griller » le feu rouge, de couper la ligne blanche ou de rouler au delà des limites légales de vitesse.

Ce rappel étant fait, vous comprendrez maintenant pourquoi je trouve anormale qu’il n’y est pas plus de contrôle de ces véhicules qui, dans des villes comme Besançon, Marseille ou encore Rennes, n’hésites pas à utiliser, à tort, le 2 tons pour « faire croire » au caractère urgent de leurs missions. Mais pas que, il y en a aussi marre des conducteurs qui font l’amalgames et vont prendre tous les risques possible, parce qu’ils voient une ambulance, signalé 3 tons. Il serait bon qu’ils comprennent la différence entre « Facilité de passage », et « Priorité ». Le véhicule prioritaire « DOIT » passer et peu pour cela enfreindre certaines rêgles du moment qu’il n’y a pas de prise de risque ou de mise en danger des usagers. Un Prioritaire pourra passer au feu rouge (si pas de risque) alors qu’un « facilité de passage » devra attendre comme tout le monde au feu rouge.

Voila,c’était encore un de mes coups de gueules, mais si cela permet à certain de mieux ce comporter et surtout, d’arrêter les abus de certain ambulancier qui se prennent pour Schumacher alors qu’ils ne sont que des usagers (professionnels) de la route comme tout le monde et qu’ils doivent eux aussi respecter le code de la route, alors ce sera un coup de gueule utile.

Merci de m’avoir lu, à très bientôt 😉

Autoriser la vente d’armes aux rebèles Syrien … C’est tuer nos militaires

Mr Hollande, dans un recent reportages sur TF1, nous (la France) avons appris que vous souhaitiez que l’Europe vous autorises à acheminer des armes aux rebelles Syriens, dans le but de les aider à combattre l’armée. Votre demande est noble  mais avez-vous simplement réfléchi ?

Vous promettez de contrôler ces acheminements, très bien, mais qui va contrôler qu’une fois entre les mains des rebelles, ceux-ci ne vont pas les vendre à des groupes terroristes et qu’ensuite, nos militaires au Mali ou ailleurs ne vont pas se retrouver avec « vos » armes en face d’eux ? L’argent des rebelles pour payer les armes, comment allez vous contrôler son origine et donc être certain que vous n’allez pas d’une manière détourner participer au blanchiment de l’argent des terroristes ? Qu’est ce qui va également vous garantir que ce sont bien aux rebelles et non à des groupes terroristes que vous allez fournir les armes ?

Mr Le président, je ne suis par certain que d’acheminer des armes à l’armée rebelle soit une bonne solution. Tant qu’à leur fournir des armes, autant intervenir, nous aurons au moins la certitude que les armes ne se retournerons pas contre nos militaires. D’ailleurs, pour l’intervention au Mali, il ne vous a pas fallu longtemps pour prendre la décision, en revanche, pour la Syrie, vous êtes d’accord sur le fait qu’il faille aider les Rebelles, mais vous refusez une intervention militaire dans le seul objectif de ne pas déclencher une guerre « mondiale » avec la Russie et la Chine qui soutiennent le régime Syrien.

Voilà, tout ce beau discours pour simplement vous dire que de vouloir acheminer de l’armement aux rebelles, c’est le risque de mettre nos militaires actuellement sur divers théâtre de guerre face à nos propres armes.

Des frais bancaires irréels !!!

Comme tous les jours, tout le monde fait ses comptes … comptes combien il lui manque d’argent pour boucler le mois, réfléchit à comment faire pour ne plus manger que le matin, mais réussir à se faire deux repas dans la journée, réfléchi à comment il va faire pour payer sa facture EDF …

Beaucoup connaissent ces difficultés, et un point de départ à ce problème, se sont les frais bancaire. Un exemple concret d’abération, ce sont les rejets de chèque. Cela peut arriver à tout le monde, suffit que le commercant traine à mettre votre chèque en banque (il arrive que certain magasin garde les chèque 2 semaines avant de les présenter) ou encore que votre salaire n’arrive pas le 30 comme prévu mais le 3 (et encore, il arrive que ce soit la faute de la banque) et voila comment un chèque de 58€ de course peut être rejeté par votre banque.

Par exemple, à la Caisse d’Epargne, un chèque de 51€ sera rejeté, mais le pire, c’est que la banque vous prendra 100€ de frais !!!

Vous trouvez cela normal ??? La banque ne peut pas payer votre chèque, mais en revanche, vous prendre 49€ de plus en frais, c’est possible …

C’était mon coup de gueule de la journée.